Formateur salarié

Il est de moins en moins présent dans les centres de formation. Deux raisons à cela : les besoins en formation évoluent sans cesse et il est difficile de pouvoir à la fois se former dans un centre et assurer les formations. Autre raison, sans doute la plus importante pour le centre : un formateur salarié qui ne travaille pas coûte cher à l’entreprise. Le secteur étant très concurrentiel, il est fréquent qu’un centre de formation préfère faire appel à un vacataire extérieur qui lui reviendra au final moins cher à la fin du mois.

Il reste possible de travailler dans de très grands centres de formation. Mais il faut être le plus polyvalent possible et pouvoir assurer de nombreuses formations différentes.

Une autre alternative, très séduisante, consiste à travailler en portage salarial.

Quelle évolution dans ce métier ?

Si le centre est suffisamment gros, une hiérarchie existe et le formateur peut devenir responsable pédagogique, directeur de formation ou évoluer vers d’autres postes. Sinon, le formateur prend le risque de devenir de plus en plus cher au fil des années et donc de moins en moins rentable pour l’entreprise, malgré son expérience.

Quels centres de formation sont susceptibles d’embaucher ?

Il existe quelques 45000 organismes de formation déclarés en France qui génèrent 1,7 % du PIB.
(Source : Projet de loi de finances de la formation professionnelle 2007) :

  • L’AFPA, association sous tutelle du Ministère du travail créé en 1964, est le premier organisme de formation professionnelle en France.
  • les GRETA ( GRoupement d’ETAblissements de l’éducation nationale)
  • Le CNAM, avec plus de 150 centres d’enseignement répartis dans ses 28 centres régionaux
  • Les CCI, Chambres de Commerce et d’Industrie (200 centres en France)
  • Les organismes privés (Cegos, Demos, Pyramid,…)

Combien gagne un formateur ?

Tout dépend bien entendu de votre domaine de formation. Un formateur connaissant Word pouvait encore gagner sa vie il y a dix ans, mais maintenant tout le monde apprend ce logiciel seul. Un formateur spécialisé en Management ou sur une machine spécifique par exemple sera forcément plus recherché et donc mieux payé.
Deux exemples significatifs : un salarié d’un centre de formation de taille moyenne sur Paris en bureautique gagnait environ 2000 € brut / mois (en 2006).
Un formateur indépendant, spécialisé en finance par exemple, peut facturer plus de 1000 € / jour sa prestation…

Sachez que vous devrez de toute façon apprendre et apprendre encore, tous les ans, pour rester compétitif.

Il me semble donc préférable de commencer par apprendre un métier, de devenir spécialiste de ce métier, puis de vous tourner vers la formation pour mettre à profit les connaissances acquises.

Si vous souhaitez vous mettre à votre compte, mais ne savez pas par quoi commencer, procurez-vous le livre ‘Devenir formateur indépendant’ qui vous donnera tous les conseils utiles, basés sur l’expérience vécue de plusieurs professionnels de la formation.