José Escrivel

Nous avons voulu connaître l’avis de José Escrivel, formateur en comptabilité situé dans le Val-de-Marne (un de nos membres les plus fidèles), sur son métier de formateur indépendant et sur la façon dont il voit sa profession…

Intras Consultants :

— Quel a été votre parcours professionnel vous menant aujourd’hui à être formateur indépendant ?

José Escrivel :

— En fait, j’ai pratiquement toujours été formateur: d’abord moniteur auto-école pendant mes études de droit, puis pendant ma carrière à la banque j’ai formé des collègues et collaborateurs à l’ingénierie financière, puis à la gestion de patrimoine. Enfin, en quittant la banque pour créer mon entreprise de conseil je suis arrivé, un peu par hasard il est vrai, dans le monde de la formation professionnelle avec Excel, Sage et Ciel. Chez moi, la formation n’est pas simplement un métier, mais une vocation depuis longtemps.

 

Intras Consultants :

— Quel statut fiscal avez-vous choisi et pourquoi ce choix ?

José Escrivel :

— En 1997, les statuts possibles étaient plus limités que maintenant. Mais dès le départ j’ai créé une SARL au capital de 50.000 Frs (7600 €), car c’était le minimum légal et j’ai choisi le statut social du RSI. C’est peut-être ce dernier choix que je regrette le plus. De nos jours le statut d’autoentrepreneur est bien adapté pour commencer sans trop de risque. Sinon, le choix de la SAS ou la SASU s’impose pour conserver un statut de salarié. Attendons de voir la réforme Macron au sujet de la fusion de la RSI avec le régime général pour se prononcer définitivement.

 

Intras Consultants :

— Vers quelles catégories de clients (centres de formation, entreprises, …) devrait se tourner un formateur indépendant débutant sa carrière ?

José Escrivel :

— Il faut d’abord se vendre auprès des centres de formation et se faire une bonne réputation. Mais je pense qu’il faut impérativement et progressivement créer sa propre clientèle entreprise avec les contraintes que cela impose (N° agrément, Datadock, OPCA, paperasse, etc.), sinon le formateur est trop dépendant et peut se retrouver sans travail du jour au lendemain. Dernier conseil encore plus utile : avec les centres de formation, pratiquez la division des risques, n’acceptez pas de ne travailler qu’avec 1 ou 2 gros clients et soyez intransigeant sur les règlements. Enfin, soyez en perpétuelle recherche de clientèle même si vous êtes overbookés.

 

Intras Consultants :

— Quels sont les points positifs et ceux négatifs de votre métier ?

José Escrivel :

— Ce que j’aime le plus c’est la variété des missions, pas de train-train quotidien, des rencontres humaines très riches. J’ai pu voyager partout en France et même animer des formations à l’étranger. En contrepartie, j’ai moins apprécié la vie dans les hôtels et d’être régulièrement loin de mes proches. Mais c’est un choix ! Sinon, je ne vois pas de points négatifs à ce métier sauf si on ne sait pas s’organiser et/ou si on ne sait pas se vendre.

 

 

Intras Consultants :

— Comment voyez-vous l’avenir du métier de formateur indépendant ?

José Escrivel :

— La transmission du savoir est le “plus vieux métier du monde” (c’est très sérieux !), donc je ne suis pas inquiet tant que le “savoir” et l’acquisition de compétences seront d’actualité et au cœur de nos sociétés. En revanche, il faut s’adapter aux besoins évolutifs de la formation. En 20 ans, je ne forme plus sur les mêmes logiciels et je n’aborde plus les mêmes thèmes, je créé de nouvelles formations. Il faut suivre les besoins de formation des entreprises, se former soi-même et rester dans le coup… sinon, on peut vite disparaître.

 

Intras Consultants :

— Que vous a apporté votre présence dans le réseau Intras Consultants ?

José Escrivel :

— Depuis 2008 que je suis présent sur Intras, j’ai réalisé chaque année un CA intéressant et assez régulier. Cela m’a permis d’accroître ma clientèle de façon significative. Intras a toujours été un investissement commercial particulièrement rentable et j’espère que cela va perdurer encore.

 

Retrouvez d’autres interviews de nos membres et toutes les informations sur la nouvelle règlementation propre à la formation continue dans le livre “Devenir formateur indépendant” publié au Éditions La Pépinière.

Intras Consultants

Autres Publications