Changer de métier pour devenir formateur indépendant ?
L’idée vous a déjà trotté dans la tête ?
Vous avez pensé démissionner ou quitter votre emploi pour suivre une formation ?

Normalement, en cas de démission, un salarié n’a pas droit à l’ARE (Allocation pour Retour à l’Emploi), mais si vous le faites pour suivre une formation qualifiante, la loi vous autorise certains droits, à condition que cette démission soit considérée comme légitime.
Tout d’abord, vous pourrez utiliser les heures de formation cumulées au titre du CPF (le Compte Personnel de Formation).

Votre démission sera légitime dans plusieurs cas :

  • si vous êtes dans un CDD à durée déterminée d’insertion (CDDI)
  • si vous êtes en contrat emploi-jeune ou jeune-entreprise (CJE)
  • si vous êtes sous un de ces anciens types de contrats tels que le CUI, le contrat d’avenir ou le contrat aidé

Vous pouvez même utiliser vos droits de CPF pour faire un bilan de compétences ou pour valider vos acquis par l’expérience (VAE).

Prenons un cas concret :

Vous êtes un jeune qui a suivi des études de droit et vous avez trouvé un CDDI pour vous lancer, mais vous avez réalisé finalement que vous étiez plus fait pour un métier manuel tel que la mécanique auto.
Quand vous étiez dans vos études, vous aviez déjà travaillé plusieurs fois comme stagiaire dans un garage.

Vous pouvez tout à fait postuler pour une formation qualifiante en mécanique auto (on recherche pas mal de monde dans ce secteur). Quand vous aurez acquis la certitude que l’on vous prendra pour cette formation, vous pourrez rédiger votre lettre de démission en mentionnant le fait que vous avez besoin de vous rendre disponible pour suivre cette formation qualifiante.

Vous pourrez alors utiliser vos heures de formation pour préparer votre dossier de VAE, lequel validera devant un jury les compétences acquises en mécanique, ce qui vous ouvrira l’accès à la formation qualifiante.

Bien entendu, tout ceci demande pas mal de démarches administratives et je vous recommande de vous faire assister par quelqu’un connaissant le domaine.
Une fois que votre démission sera validée, vous aurez acquis le droit de vous inscrire comme demandeur d’emploi. Votre conseiller Pole Emploi doit pouvoir vous aider à constituer votre dossier en vue de vous inscrire à la formation qualifiante et vous conseillera (normalement) pour préparer votre VAE.
Consultez notre page qui vous explique toutes les possibilités et les modalités d’une validation des acquis par l’expérience (VAE).

Si votre but est de vous reconvertir pour devenir formateur, je vous propose également le livre Devenir formateur indépendant qui vous explique par le détail tout ce qu’il faut savoir pour se lancer dans ce métier.